lundi 13 août 2018

Mot de la semaine n° 409 - ANRU quartier Bel Air Florimont


Il y a près de 2 mois, j’ai eu la grande satisfaction de signer avec le Préfet la convention pluriannuelle de renouvellement urbain du quartier Bel’Air/Florimont. Issue d’un travail partenarial avec l’ANRU, la Région Alsace, Action Logement, la Caisse des Dépôts, la Caisse d’Allocations Familiales et le Centre National pour le Développement du Sport et Pôle Habitat, cette convention va permettre une profonde transformation du quartier en question.

Le premier programme de renouvellement urbain portait sur le quartier Europe/Schweitzer. Il a permis d’investir près de 126 M€ ... Le programme de renouvellement concernant le quartier Bel’Air/Florimont, initié fin 2015 avec un protocole de préfiguration, s’inscrit donc dans la continuité de la colossale action engagée par la Ville de Colmar depuis près de 20 ans, avec ses partenaires, pour la restructuration des quartiers ouest.

Il y a 25 ans, ce programme de renouvellement urbain était considéré comme une utopie. Comment pourrait-on croire qu’un vaste chantier allait pouvoir modifier, de fond en comble, le visage de territoires fragilisés, progressivement mis à l’écart du reste de la ville ? Pourtant, nous sommes parvenus à déplacer des montagnes à travers les travaux entrepris.

Je savais que l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine, parce qu’elle organise le travail collectif autour d’un projet partagé, était un gage de réussite. Mais encore fallait-il une véritable volonté politique pour monter les dossiers, chercher les financements et aboutir à ces résultats spectaculaires. Cette volonté, nous l’avons eue et aujourd’hui, nous en sommes récompensés.

Bien plus, et c’est beaucoup plus important, ce sont les habitants eux-mêmes qui ont retrouvé espoir et confiance. C’est d’autant plus vrai qu’ils ont été étroitement associés à la définition des travaux, et donc de leur environnement, et à l’amélioration de leur quotidien. Tout le monde s’accorde à dire aujourd’hui que le paysage des quartiers Europe/Schweitzer s’est considérablement transformé. Il en ira de même pour le quartier Bel Air/Florimont. Les premiers effets de sa rénovation sont d’ailleurs déjà là :

-          La démolition de 243 logements de la Cité Bel Air
-          Le renforcement du groupe scolaire Brant avec l’extension de l’école maternelle
-          La création d’un pôle petite enfance avec l’ouverture depuis un an du multi accueil « les p’tits aviateurs »

Vont suivre :

-          le développement de l’offre périscolaire avec la construction d’un centre périscolaire incluant un site de restauration collective (ouverture prévue pour décembre 2019) ;

-          le développement des activités culturelles et sociales avec la construction d’un centre socioculturel (2020) et l’extension de la bibliothèque Bel’Flore (2019) ;

-          le développement des activités sportives avec la construction d’un nouveau gymnase (2021) destiné aux écoles et aux associations sportives.



Le diagnostic a fait apparaître en effet un réel besoin de renforcer les équipements publics du secteur, pour à la fois, répondre aux besoins des habitants du quartier mais également rompre avec l’image actuelle. Aussi le choix a été fait de regrouper, dans une centralité articulée autour de la rue de Riquewihr et la route d’Ingersheim, l’ensemble des équipements publics précités. Ce choix se justifie par un emplacement aisément accessible et visible des principaux axes de circulation et par une disponibilité immédiate du foncier, libéré par la démolition de la cité Bel air.


Chiffres clés du projet :

-          Montant global du projet : 41 600 000 € HT
-          Montant de la convention : 30 700 979 € HT

Répartition :

-          Equipements publics de proximité : 6 742 154 € HT
-          Aménagements d’espaces publics et de voiries : 3 659 000 € HT
-          Habitat : 20 299 825 € HT

Financements :

-          Ville de Colmar : 8 808 000 €
-          Pôle Habitat : 14 181 000 €
-          ANRU : 4 006 000 €
-          Autres partenaires (Région, CAF, CNDS, ...) : 3 706 000 €

Prêts :

-          Caisse des Dépôts : 9 503 604 €
-          Prêts bonifiés de l’ANRU : 2 240 000 €


Ainsi, d’ici les trois prochaines années, la Ville de Colmar aura réalisé la métamorphose de deux quartiers désignés comme prioritaires, le quartier Europe/Schweitzer et le quartier Bel’Air/Florimont. Au total sur les deux conventions, plus de 160 millions d’euros auront été investis au bénéfice de ces deux quartiers prioritaires, dont plus de 28 millions d’euros par la Ville de Colmar. Il reste encore à conclure un accord pour le financement des 11 M€ de travaux restants.


J’ai donc d’ores et déjà saisi le Ministre de la Cohésion des Territoires et le Directeur Général de l’ANRU sur le sujet.





Gilbert MEYER

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire