mardi 6 novembre 2018

MOT DE LA SEMAINE N° 421 - 25 ANS DE L'IUT

                                                                           LE MOT DE LA SEMAINE N° 421

Le vendredi 26 octobre dernier, l’IUT de Colmar a fêté son 25ème anniversaire. 25 ans … déjà ! 25 ans seulement ! Toute l’histoire de notre IUT oscille entre ces deux perceptions du temps écoulé. Il s’en est passé des choses pour notre IUT, depuis que celui-ci a été porté sur les fonts baptismaux !
 
Un IUT, c’est un formidable outil professionnalisant pour les jeunes étudiants désireux de s’engager dans des filières courtes d’enseignement supérieur.

Ancré dans son territoire, il dispense un enseignement de qualité fondé sur un encadrement pédagogique particulièrement ciblé, et sur des liens étroits avec l’environnement professionnel. D’ailleurs, les entreprises apprécient le caractère professionnel et l’efficacité des jeunes diplômés entrant dans la vie active.

 
Le rôle des IUT est donc fondamental à plusieurs titres, et notamment dans la lutte contre le chômage. Je me suis d’ailleurs battu il y a 10 ans pour que la spécificité des IUT ne soit pas méconnue et que ces établissements continuent à disposer d’un budget propre intégré.


Qu’en est-il de l’IUT de Colmar ?


Il compte 1 900 étudiants postbac dont 350 au Biopôle et 1 550 au Grillenbreit.
 

L’IUT dispose de :

 
  • 6 départements permettant l’obtention d’un Diplôme Universitaire de Technologie (DUT),
  • 11 formations en licences professionnelles,
  • 4 formations transfrontalières,
  • 1 unité de formation et de recherche (UFR),
  • 2 formations exportées au Cameroun.


Le site du Biopôle dispense également des formations professionnelles, du niveau licence au niveau Master, et accueille près de 350 étudiants de l’IUT :

 
  • du Département « Biologie Appliquée » pour des formations dans le commerce et l’agroalimentaire, qui s’appuie sur le Laboratoire de recherche Vigne Biotechnologies Environnement (LVBE),
  • du Département « l’Hygiène Sécurité Environnement » (HSE).

 
Quels sont les enjeux pour la Ville de Colmar et Colmar Agglomération, et les projets soutenus par ces deux collectivités ?
 

Depuis la fermeture du site de l’usine Berglas-Kiener en 1995, la Ville de Colmar a favorisé la création d’un pôle universitaire en décidant d’acquérir les anciens bâtiments sur le site du Grillenbreit, et de consacrer des fonds très conséquents au développement universitaire, en collaboration avec l’Etat, la Région et le Département. L’objectif était de développer les 2 campus (Biopôle et Grillenbreit) pour un rééquilibrage de l’offre universitaire en centre Alsace, en complément des filières de formation de Strasbourg et de Mulhouse.

Depuis 1995, le pôle universitaire de Colmar s’est développé en privilégiant des filières d’excellence spécifiques à notre bassin de vie, à savoir :


  • sa spécialisation dans la recherche et la formation de haut niveau dans le domaine viti-vinicole,
  • le développement du bilinguisme et des relations transfrontalières,
  • un enseignement à forte finalité professionnelle, issu des collaborations étroites entre collectivités, universités et monde de l’entreprise (ex : la filière en Génie Thermique et Energie « GTE » aujourd’hui développée en apprentissage par exemple).

Les investissements de la Ville de Colmar ont été significatifs et déterminants pour créer un campus qui rassemble des équipements et services essentiels à la réussite des étudiants. Aujourd’hui, le site permet d’offrir à de nombreux jeunes de Colmar et de sa région, la possibilité de poursuivre des études spécifiques, diversifiées et reconnues, offrant de réelles perspectives professionnelles.

 
De 1995 à 2001 :


Environ 17 M€ ont été investis dans le domaine universitaire, et la Ville a contribué à elle seule à près de 8,4 M€ dont le coût d’acquisition foncière des anciens bâtiments Berglas Kiener.

 
Des investissements considérables ont été engagés :

 
Ø  Pour la rénovation des bâtiments 

 

·        la Ville a soutenu la création de la Maison de l’Etudiant au Grillenbreit qui regroupe :

 

-          le restaurant universitaire, créé en 1996, a représenté un coût de 1,52 M€ dont 54 % ont été financés par la Ville. Le restaurant accueille 350 étudiants sur une surface de 1 200 m²,

-          les 2 bâtiments, également rénovés, qui abritent, l’un les services médico-sociaux, l’autre les activités culturelles
 

·        les 2 départements « Techniques de Commercialisation » et « Carrières Juridiques » intégrés au site.

 

Ø  Pour la construction des bâtiments :

 
·        la création des bâtiments dédiés aux formations « Génie des Télécommunications et Réseaux » pour un coût d’opération de 4,57 M€, dont 853 700 € assumés par la Ville. Ces bâtiments englobent un amphithéâtre de 204 places sur 2 182 m² et 17 salles de cours,

 

·        la création de la bibliothèque Joseph Rey (ancien Maire de Colmar, de 1947 à 1977) de 1 916 m² a également été fortement soutenue par la Ville de Colmar, à raison de 65 % du montant total des travaux qui s’élevaient à 2,76 M€.

 
De plus, sur l’ensemble des opérations liées au Biopôle, on peut également citer l’implantation de Département de Biologie Appliquée de l’IUT, sur un terrain mis à disposition par la Ville de Colmar. Cette dernière a participé à hauteur de 1,26 M€ pour un coût total d’opération de 3,81 M€. Dès le démarrage, une promotion de 300 étudiants a suivi le cursus de formation.

 

Sur la période de 2002-2013 :

 
Près de 13,4 M€ ont été investis par tous les partenaires institutionnels, dont la Ville de Colmar, celle-ci ayant notamment assuré la maîtrise d’ouvrage de la construction du Département « Génie Thermique et Energie ». La participation de la ville s’est élevée à 1,2 M€ pour un coût total de 4,2 M€.

 
L’IUT de Colmar est le seul établissement en Alsace à proposer la formation GTE. Seuls 18 IUT en France proposent cette formation.

 
La localisation de ce GTE à Colmar répondait à la volonté de développer une interaction forte avec les professionnels, en particulier avec la COPROTEC, association des professionnels de l’énergie labellisée « pôle d’innovation de l’artisanat » dans le domaine génie thermique et énergie. Quelque 40 professionnels interviennent chaque année dans les cursus de la formation. 

 
Depuis le transfert au 1er janvier 2014 de la compétence communale « enseignement supérieur » à Colmar Agglomération, il a été décidé d’assurer la continuité des actions engagées et de soutenir l’Université de Haute-Alsace, et l’IUT en particulier :


  • par une contribution annuelle de l’ordre de 17 000 € qui participe aux investissements de l’IUT ainsi qu’une subvention au fonctionnement pour la vie étudiante.


  • par le soutien à la restructuration du bâtiment « Génie Biologique » de l’IUT sur le site du Biopôle, représentant un budget d’environ 2 M€, inscrit au contrat de plan Etat-Région 2015-2020. Colmar Agglomération s’est engagée dans un financement à hauteur de 375 000 € du coût de l’opération.


Une nouvelle opération en cours sur le site du Grillenbreit : la réalisation d’un gymnase dédié aux besoins des étudiants, mais aussi des associations sportives, pour un coût de 3 350 000 € avec la participation de la Région Grand Est (500 000 €), de Colmar Agglomération (500 000 €), et du Département (456 000 €).

 

 

 

Gilbert MEYER

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire