lundi 7 janvier 2019

Mot de la semaine n°430 du 7 janvier 2019


Rarement l’actualité aura été aussi intense qu’en fin d’année 2018. L’attentat à Strasbourg, la crise des « gilets jaunes », la collectivité européenne d’Alsace, les grands chantiers en cours dans notre ville, autant de sujets qui, conjugués à bien d’autres, constituent un kaléidoscope en mouvement permanent.

C’est sur cette mosaïque, riche d’incrustations les plus diverses, que j’ai bâti mon propos lors de la réception du Nouvel An de la Ville de Colmar, le 3 janvier dernier.

Autrefois, l’Histoire s’emballa avec la science, les découvertes, les techniques qui ont bouleversé notre monde. Mais l’homme a toujours trouvé les ressources pour s’y adapter. C’est aujourd’hui notre challenge.

Fort de l’optimisme raisonné qui doit accompagner l’action publique, je crois en notre capacité collective à redessiner un autre paysage.

Vous trouverez ci-joint (cliquer) le discours que j’ai prononcé lors de cette cérémonie.

Je renouvelle tous mes souhaits afin que tous les projets, qu’ils soient nationaux, intercommunaux, municipaux ou associatifs, soient une réussite et qu’ils viennent encore conforter le plaisir que nous avons à vivre ensemble à Colmar.

Gilbert MEYER

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire