lundi 27 mars 2017

Contrat Enfance Jeunesse


La question de l’enfance et de la jeunesse est un enjeu sociétal majeur. Il s’agit d’une question transversale qui, au-delà de l’éducation et de la parentalité, s’inscrit dans de nombreuses politiques publiques telles que la santé, le logement, la mobilité, l’insertion. Elle est transversale également parce qu’elle fait intervenir nombre d’acteurs.

Depuis de nombreuses années, nous développons à Colmar de nombreuses actions en direction de la jeunesse pour répondre au plus près aux besoins des familles.

Cette volonté s’est traduite à travers la mise en œuvre depuis 2008, d’un Contrat Enfance Jeunesse passé avec la Caisse d’Allocations Familiales du Haut-Rhin. Cette institution paritaire incarne la démocratie sociale, créée par le Conseil National de la Résistance au sortir de la guerre.

Inscrits au cœur de notre compétence action sociale, l’accueil de la petite enfance et l’accompagnement des familles constituent des pans importants de notre projet bâti pour favoriser le « bien-vivre » à Colmar. L’objectif est de développer et de conforter une offre de proximité, tant quantitative que qualitative, répondant aux besoins des habitants, et permettant à de nouvelles familles de s’installer sur notre territoire.

Cette politique volontariste ne peut se faire sans le soutien technique et financier que nous apportent depuis de nombreuses années la CAF et ses équipes. Soutien que la signature du nouveau contrat, intervenu le 22 décembre 2016, pour la période 2016-2019, vient illustrer.

Dans le contrat passé pour la période précédente (2012/2015), la Ville de Colmar s’était engagée à réaliser une étude d’opportunité concernant la création de deux équipements complémentaires susceptibles d’optimiser l’offre de service existante, à savoir la création d’un Lieu d’Accueil Enfant Parent (LAEP) et une ludothèque.

Elle s’engageait, également, à maintenir le niveau d’offre de places en structure petite enfance et en accueil de loisirs sans hébergements, ainsi qu’à réévaluer son niveau de service en cas de modification de la demande durant les années du contrat.

Ces engagements ont été tenus et ont conduit à la signature de deux avenants au contrat initial. Le premier avenant a permis d’intégrer l’ouverture du multi-accueil associatif « Bout’Chou ». Le second a consisté à attribuer la gestion du LAEP à l’association « les Coccinelles » et la gestion de la ludothèque au Centre Socio Culturel.

Au terme du diagnostic préalable réalisé durant l’année 2016, le constat a été fait, en commun avec la CAF, qu’aucun territoire colmarien ne présentait de déficit d’équipements publics en matière d’offre petite enfance ou jeunesse. Cependant des adaptations ont été nécessaires afin d’optimiser l’utilisation faite des nouveaux équipements et de renforcer le pilotage des politiques publiques « enfance et jeunesse ».


En conséquence, les engagements proposés pour la période 2016-2019 ont été les suivants :

1.      Engagements de la Ville :

La Ville de Colmar s’est engagée à maintenir son soutien financier aux actions déjà présentes dans les contrats précédents :

·         versement d’une subvention de fonctionnement annuelle aux multi-accueils associatifs « Maison de la Famille, Niklaussbrun Pfad », « Les Mille Pattes » et « Bout’Chou » ;

·         maintien des deux postes d’animateurs du Relais d’Assistants Maternels ;

·         maintien d’une offre d’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) au sein du Centre Socio-Culturel de Colmar.

Par ailleurs, elle s’est engagée à soutenir le développement du LAEP associatif « les Coccinelles » par la création d’un 4ème créneau hebdomadaire d’accueil le mardi après-midi depuis janvier 2017.

De plus, elle s’est engagée à élaborer un appel à projet, afin de permettre à une association d’animer la ludothèque du Centre Socio-Culturel et d’ouvrir l’offre de prêt de jeux aux familles à la rentrée de septembre prochain.

2.      Engagements de la CAF :

En contrepartie, la CAF s’est engagée à poursuivre sa participation au fonctionnement des équipements petite enfance et jeunesse déjà existants, et intégrés dans les précédents contrats.

Elle s’est engagée également à soutenir financièrement, les développements de l’offre d’accueil du LAEP et de la future ludothèque associative, ainsi que les postes de pilotage inscrits au contrat.

Nous avons donc la chance à Colmar d’entretenir un partenariat de très grande qualité avec la CAF. Nous partageons avec cette institution une vision solidaire de la société et de la famille. Nous portons ensemble la conviction que chaque enfant a le droit d’une vie épanouie, avec sa famille, mais aussi par l’accès à la connaissance, aux loisirs et par un accueil de qualité en collectivité qui participe à son éducation.

Cette signature montre combien nous ne restons pas dans le discours, mais poursuivons nos actions malgré les contraintes financières qui pèsent sur la Ville comme sur l’ensemble des collectivités. Ainsi, ce Contrat Enfance Jeunesse 2016/2019 représente une participation financière annuelle de la CAF de quelque 328 000 € et pour la Ville de Colmar de près de 1,2 M€, soit pour les 4 ans un montant global de 1,3 M€ pour la CAF et de 4,8 M€ pour la Ville de Colmar.

Notre ambition est que les enfants trouvent dans notre ville toutes les conditions pour bien grandir et pour s’épanouir.

 

                                     Gilbert MEYER

Aucun commentaire:

Publier un commentaire