lundi 20 avril 2020


Le Mot de la semaine n°493


La pandémie actuelle nous plonge dans le chaos en raison de la gravité des traumatismes – sanitaires, économiques, financiers… – qu’elle provoque. Le Président de la République vient d’annoncer que la période de confinement prendrait fin le 11 mai prochain. Mais gardons à l’esprit que le déconfinement sera progressif à compter de cette date …

La situation que nous vivons est totalement inédite. Cependant, même si l’inquiétude est légitime, discernement, calme et prudence sont les réponses les plus appropriées.

La crise sanitaire a relégué au second rang les élections municipales. Le second tour de ces élections a été reporté. Le mandat des conseillers municipaux en place s’en trouve donc prolongé. C’est dès lors l’équipe en place depuis six ans qui affronte avec vous cette crise sanitaire sans précédent. Nous devons la surmonter ensemble, en nous appuyant sur de nouvelles formes de solidarité collective.

Nous avons mis en place toutes les mesures utiles pour vous accompagner dans cette période, tout en assurant la continuité des services publics qu’il est nécessaire de maintenir dans cette situation.

Grâce à la capacité d’adaptation et au sens du service public de nos services, nous continuons donc à assumer nos missions entre autres :

  • les démarches d’état-civil,
  • les permanences téléphoniques et le maintien d’un accueil à l’Hôtel de Ville, dans le respect des consignes de distanciation sociale, pour informer et rassurer la population,
  • la collecte des déchets ménagers,
  • l’accueil des enfants des personnels soignants dans les écoles et les crèches,
  • la présence des policiers municipaux sur le terrain,
  • le suivi des Colmariennes et des Colmariens les plus vulnérables : je pense en particulier à nos Aînés exposés à l’isolement, et aux personnes pour lesquelles les aides alimentaires du CCAS sont essentielles,
  • les transports publics dont nous avons décidé la gratuité, pour les personnels soignants.

Notre collectivité demeure donc proche de ses concitoyens, malgré un contexte particulièrement difficile.

Ainsi, les services essentiels sont assurés. En revanche, les déchetteries doivent rester fermées. Alors même si le temps se prête au jardinage ou au bricolage, chacun doit se responsabiliser. Vous devez conserver les déchets verts ou les encombrants chez vous, en attendant la reprise de la « vie normale ». Les déchets verts ne doivent pas non plus être brûlés, cela est strictement interdit !

Je préside quant à moi, chaque matin depuis le début de la période de confinement, une « réunion de crise » avec les principaux responsables de nos services, dans le respect des recommandations sanitaires.

Je vous invite à consulter régulièrement les supports de communication de la Ville (le site internet Colmar.fr, la page Facebook « Ville de Colmar » et le groupe « Colmarsolidaire », ainsi que l’application mobile « Colmar et vous ») afin de suivre au plus près les décisions et consignes nouvelles mises en place.

Tous les bâtiments municipaux sont fermés au public, sauf sur rendez-vous. Les services restent joignables par téléphone ou par voie électronique. Des permanences sont tenues partout où des interventions peuvent être rendues nécessaires, que ce soit par exemple la police municipale, les services techniques ou le service propreté.

Par ailleurs, notre culture de la solidarité nous amène à maintenir tous les liens utiles en direction des personnes en situation fragile. Pour le Centre Communal d’Action Sociale, un accueil téléphonique est mis en place, ainsi qu’une permanence d’accueil physique tous les jours, aux heures d’ouverture habituelles, afin de pouvoir informer et orienter les plus démunis.

Nous avons activé pour les Seniors l’équivalent du plan canicule. Toutes les personnes isolées sont appelées régulièrement. Nous projetons également de mettre en place un dispositif de portage de repas à tous ceux qui le souhaitent.

Nous avons aussi lancé une opération de désinfection depuis le 27 mars en ciblant les abords des lieux restant très fréquentés, tels les pharmacies, les commerces alimentaires, l’Hôtel de Ville, les passages souterrains …

Les produits mis en œuvre sont homologués et achetés chez des fournisseurs certifiés. Il s’agit de produits virucides, bactéricides ou décontaminants et désinfectants pour surfaces, conforme aux normes européennes en vigueur. Ces produits sont recommandés pour les industries agroalimentaires de la viande, laiterie, horticole, maraîchère, etc. Ils sont utilisables en agriculture biologique, conformément au règlement CE 834/2007 et à ses amendements. Ils s’utilisent dilués dans de l’eau par pulvérisation ou trempage, et n’ont aucune incidence, non plus, sur la sécurité sanitaire des animaux domestiques.

Par ailleurs, j’ai souhaité engager Colmar Agglomération dans le cadre du programme « un masque pour les Haut-Rhinois », et pour lequel le Département du Haut-Rhin a proposé de prendre en charge la coordination de la commande ainsi que l’avance de fonds.

A ce titre, j’ai confié au Conseil Départemental du Haut-Rhin la coordination de l’achat de 120 000 masques pour Colmar Agglomération. Parallèlement, j’ai passé commande de 120 000 masques supplémentaires à payer totalement par Colmar Agglomération, soit au total 240 000 masques. Un masque seul peut être porté jusqu’à quatre heures seulement selon les recommandations. J’ai demandé que la distribution de la dotation des masques puisse se faire en intégralité dès début mai, et cela avant la date du 11 mai évoquée par le Président de la République.

Vous pouvez compter sur mon engagement sans réserve dans cette crise sans précédent. Je sais pouvoir compter sur la responsabilité de chacune et de chacun d’entre vous, au quotidien. Nous devons former tous ensemble une véritable communauté de destin, rester tous unis et « jouer collectif ».

Nous devons, collectivement, affronter cette épreuve. La surmonter passe nécessairement par une mobilisation collective et une implication individuelle sans faille. Plus que jamais, restons bienveillants, portons une attention plus soutenue à l’autre qui pourrait être en difficulté. Et gardons à l’esprit la solidarité qui forge notre identité colmarienne.






Gilbert MEYER

Aucun commentaire:

Publier un commentaire