lundi 15 mai 2017

Fête du Voisinage

Cette année, le calendrier a fait en sorte de conjuguer en l’espace de 48 heures deux événements fédérateurs : la Fête des Voisins (vendredi 19 mai) et la journée Citoyenne (samedi 20 mai).

Si le 19 mai est la date retenue au plan national pour célébrer la Fête des Voisins, à Colmar, celle-ci peut se dérouler toute l’année, au gré des participants.

Voilà l’occasion de rencontrer et de mieux connaître ses voisins, qu’on salue simplement dans le couloir ou dans la rue, tout au long de l’année. L’espace d’une journée, à bas le masque de l’anonymat pour un moment de détente et d’échange convivial autour d’un verre, ou d’animations.

Dans une société où se développent le repli sur soi et la crainte de l’autre, connaître ses voisins, c’est faire partie d’une communauté, c’est créer des liens et des systèmes d’entraide, c’est ne plus être seul chez soi. Cette fête du voisinage revêt donc une portée hautement symbolique : elle rappelle chaque année que tout le monde a à gagner dans l’échange et l’ouverture d’esprit.

Le quartier, la rue où l’on habite, c’est peut être l’échelon de prédilection où se développent ces liens de solidarité partagée qui rassurent, ces liens qui forment un socle sur lequel émerge le sentiment de confiance vis-à-vis des autres.

A Colmar, le succès de la fête des voisins ne se dément pas, il prend chaque année de plus en plus d’ampleur, comme un témoignent les chiffres : en 2016, 82 fêtes de rue qui ont mobilisé plus de 4 500 Colmariens, pour 731 Kougelhoffs et 440 Kg de gâteaux secs, offerts par la Ville pour agrémenter ces rencontres. Voilà, bien l’un de nos engagements porteurs de sens auprès des Colmariens !

Comment faire pour organiser une fête de rue, avec la contribution de la Ville de Colmar à la date qui vous sied ? Merci de renvoyer le formulaire intitulé « fête des voisins », si vous souhaitez demander la fermeture momentanée de votre rue ainsi que le second formulaire intitulé «  demande de fourniture de Kougelhopfs et Gâteaux secs dans le cadre des Fêtes de rues ». Vous pouvez trouver ces deux formulaires téléchargeables en cliquant sur http://www.colmar.fr/fete-voisins-immeubles-en-fete

Le lendemain, 20 mai, ce sera la journée Citoyenne. L’évènement promeut de manière concrète et sans grand discours les principes essentiels de la vie en société : l’entraide, la fraternité générée par le sentiment de faire partie d’une même communauté, le partage des compétences impliquant chaque citoyen, la solidarité, le respect de l’espace public par son appropriation dans un but d’utilité collective. L’habitant devant un véritable acteur au sein de l’espace public.

La journée citoyenne est aussi un moment de fête pour les participants : joie de la rencontre avec ses concitoyens, ceux que l’on connaît depuis longtemps, ceux que l’on ne fait que croiser, ceux qui viennent d’arriver …

La réussite de la journée Citoyenne est le fruit d’une bonne coopération et de l’implication des différents acteurs au rang desquels nous retrouverons les deux assemblées situées à l’extrémité de l’échelle des âges : le Conseil des Sages, et le Conseil Municipal des Enfants. Les agents municipaux assureront l’encadrement  technique et l’aide matérielle.

Les ateliers proposés (cliquer) sont à la fois stratégiques et symboliques : il s’agit de lieux publics utilisés et visibles par tous, dans des domaines variés pour que chacun y trouve un intérêt.

En 2016, 211 Colmariens avaient participé à la Journée Citoyenne. Ils seront certainement plus nombreux en 2017 car, le 9 mai, 204 inscrits sont déjà enregistrés. La Journée Citoyenne, c’est la contribution des citoyens remplis d’optimisme, le projet de celles et ceux qui croient en l’avenir, celles et ceux qui veulent amorcer un élan fécond de créativité et d’innovation.

On le voit : Colmar vit au rythme des rendez-vous fédérateurs…






                                                                                               Gilbert MEYER 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire