lundi 6 août 2018

Animations Eté


L’été est la saison propice aux activités de détente.

Les Animations Été organisées pour la 15ème année consécutive par Colmar Agglomération permettent à nos jeunes de vivre leurs passions, de découvrir un nombre important d’activités, et de partager avec d’autres des moments privilégiés.

Ces animations illustrent à leur façon par leur diversité, la transversalité et la complémentarité des actions que nous développons sur le territoire des communes membres.

Ludiques, culturelles, ou sportives, ces activités offrent aussi l’opportunité pour les jeunes de se projeter à ce moment-là vers la rentrée. Pourquoi ne pas poursuivre à partir de septembre l’animation estivale, de manière continue, vers le club de leur choix ?

L’impact des Animations Été est important, tant par le nombre de participants aux stages (5 489 en 2018 contre 5 257 en 2017), que par celui des associations partenaires (près d’une centaine) prêtant leur concours pour l’encadrement des activités.

Pour les associations, les Animations Été constituent un facteur d’attractivité et de rayonnement. Elles se font ainsi mieux connaître. Et elles sont « récompensées » à travers l’octroi d’une aide financière versée sous forme d’une subvention, destinée à couvrir les frais d’organisation.

L’impact de ces animations ne se mesure pas seulement à travers le nombre de participants et d’associations, mais aussi en paramètres financiers : un budget de 378 500 € dont l’équilibre est assuré par la participation des familles (participation moyenne à un stage : 47€), la contribution de Colmar Agglomération, et dans une plus modeste mesure les insertions publicitaires du guide des Animations Été.

Il reste à regretter que depuis 2 ans, l’Etat a décidé de ne plus soutenir financièrement ce dispositif, à travers la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations ...

Les vacances scolaires ne se limitent pas aux vacances d’été. Le « dispositif Ville-Vie-Vacances » initié par l’Etat, en partenariat avec les collectivités territoriales, se concentre sur les quartiers dites prioritaires (Europe/Schweitzer et Bel’Air/Florimont) de la politique de la ville. Il propose aux enfants et aux jeunes en difficultés, âgés de 11 à 18 ans, de bénéficier d’un accès à des activités culturelles, sportives et de loisirs pendant leurs vacances scolaires d’hiver et de printemps.

Cette précision me donne l’occasion de rappeler que la période estivale ne doit pas nous faire oublier ceux qui sont dans la difficulté, et vis-à-vis desquels la Ville doit rester vigilante : plan canicule, actions dans les quartiers, sécurité ...

Pendant l’été, la solidarité ne se relâche pas ...


Gilbert MEYER

Aucun commentaire:

Publier un commentaire