lundi 3 juin 2019

Mot de la semaine du 03/06, n° 451 - Smart City


Notre collectivité, comme toutes les agglomérations, est aujourd’hui à une croisée des chemins : à la lumière des transformations suscitées dans nos vies, le digital s’installe peu à peu dans nos cités.

La mobilité, l’énergie, les rapports entre les administrations et leurs usagers, le logement, le commerce… ont déjà connu de fortes évolutions par l’intégration de nouvelles technologies. Comme beaucoup de territoires, nous faisons face aujourd’hui à de nombreuses transformations (numériques, socio-économiques et environnementales) redessinant l’ensemble de nos politiques publiques.

Demain l’éducation, la santé, la solidarité, l’aménagement de tout un quartier seront impactés par le numérique. Deux cibles sont clairement à atteindre : un meilleur service rendu à l’usager et une recherche permanente de préservation de l’environnement.

La Ville et l’Agglomération de Colmar ont donc récemment engagé une réflexion pour l’élaboration d’une stratégie Smart City ("Ville intelligente") sur le territoire.

Cette démarche entre dans le cadre de l'une des actions du plan "Action Cœur de Ville". Elle vise à exploiter le potentiel des nouvelles technologies pour optimiser nos services publics : amélioration des services aux habitants, réduction de l'impact environnemental, optimisation des équipements, création de valeurs ajoutées…

Face à ces évolutions, le numérique apparaît comme un levier pour maintenir notre attractivité territoriale, améliorer la qualité du service rendu aux usagers et construire l’Agglomération de demain. Très peu de communes, ou d’agglomérations de la taille de Colmar, ont entamé une réflexion sur l’avenir à l’aune de ces transformations. Longtemps, ces enjeux ont été l’apanage des grandes agglomérations dites « millionnaires » (plus d’un million d’habitants). Pourtant, je suis convaincu qu’il est d’ores et déjà indispensable de « penser » notre ville de demain. L’étude lancée représente donc une opportunité pour nous accompagner dans l’identification des besoins et des enjeux spécifiques au territoire, et ainsi, nous démarquer.

Elle devra aboutir à l’élaboration d’une feuille de route qui précisera à court, moyen et long terme, comment le numérique nous permettra d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés, aux échelles communale et intercommunale.

J’ai donc missionné un cabinet pour nous accompagner dans l’élaboration d’un projet « Smart City ». L’ambition est claire : identifier comment le digital pourra à court, moyen et long terme bénéficier aux citoyens, aux entreprises et à l’ensemble des administrations présentes sur notre territoire.

Il ne s’agit pas de créer une autre forme de « big brother » davantage centré sur la technologie que sur les usages. Bien au contraire.  L’ambition est de faire de la « Smart City » un levier au service de la transition écologique, de l’intérêt collectif des Colmariens, et donc d’une Ville totalement en phase avec les aspirations des citoyens, sur la base de données comprises par tous. Il y a en effet lieu de veiller à ce que le « numérique », ne conduise pas vers « l’isolement » de certains.

En exploitant la connectivité, produit de la « Smart City », la Ville pourra en outre améliorer ses services tout en réduisant les coûts dans de nombreux domaines : qualité de l’eau et de l’air, éclairage public, collecte des déchets … Telle est bien notre ambition.

Gilbert MEYER

Aucun commentaire:

Publier un commentaire