lundi 13 février 2017

Budget 2017 Ville

Après les orientations budgétaires (cf. mon « Mot de la Semaine » du 19 décembre 2016), le Conseil Municipal, vient d’adopter le budget de la Ville de Colmar pour l’année 2017.

Depuis plus de 20 ans, nous n’avons jamais séparé, mon équipe et moi,  la faisabilité budgétaire de nos ambitions. Dans un contexte de crise, où les dotations de l’Etat diminuent ( - 4,5 M€ depuis 2014 !), où les incertitudes pèsent, notre volonté de faire toujours évoluer la ville demande de faire des choix tout en respectant nos engagements.

Pour qu’une maison soit solide, elle doit reposer sur des fondations durables. C’est là, la « marque de fabrique » colmarienne depuis 1996 : des finances saines, saluées comme telles dans tous les classements opérés au niveau national, un endettement tenu, une fiscalité protectrice des contribuables locaux et un volume d’investissement qui soutient l’économie locale, les entreprises, donc l’emploi.

Nous avons en effet le devoir, en tant qu’élus, de maintenir la dynamique et d’anticiper l’avenir. Dans le même temps, nous modernisons et continuons à améliorer les services publics. Nous privilégions une approche pluriannuelle permettant de mieux planifier nos investissements.

L’intégration du développement durable, des nouvelles technologies constituent d’autres sources d’économies potentielles. Au final, notre budget, rigoureux mais dynamique, est un outil au service d’un développement en tous points maîtrisé.

L’adoption du budget a provoqué un large débat de deux heures lors de la séance du Conseil Municipal le 30 janvier dernier. Vous avez la possibilité de visionner les échanges en cliquant sur http://www.colmar.tv.

Les principaux éléments de ce budget vous sont aussi accessibles en cliquant ici : vous y trouverez la synthèse du budget communiqué aux médias.
                                                                                                                                                                                



                                                                                               Gilbert MEYER 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire