lundi 13 mars 2017

Quartier Bel'Air - Florimont


Le 3 février dernier, j’ai eu le plaisir de signer, avec le Préfet du Haut-Rhin, Délégué Territorial de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), un avenant au protocole de préfiguration du quartier Bel’Air-Florimont à Colmar. Cet avenant permet à la Ville de Colmar de bénéficier d’une autorisation de démarrage anticipé, pour la réalisation de deux équipements publics : l’extension d’une école maternelle et la création d’une crèche au sein d’un pôle petite enfance.

La rénovation urbaine est un processus de longue haleine qui passe, entre autres, par une totale transformation physique des quartiers.

L’objectif de la Ville est donc de faire du quartier Bel’Air-Florimont un quartier attractif, ouvert sur Colmar et son agglomération. Les premiers éléments de l’étude urbaine, en cours de réalisation, confortent la stratégie de la Ville de renforcer, de façon ambitieuse, l’attractivité des équipements publics du quartier. L’exemple atteint pour les quartiers Europe et Schweitzer, mobilise pour aller dans ce sens.

Plusieurs opérations sont aujourd’hui programmées comme je l’ai déjà relaté dans mon « Mot de la Semaine » du 16 janvier 2017 :

-          L’extension de l’école maternelle Brant (premier semestre 2017).

Un regroupement de trois écoles (Hortensias, Marguerites et Brant) des quatre écoles maternelles du quartier sur un seul site, celui de l’école Brant, permettra d’améliorer les conditions d’accueil des enfants, avec la construction, à terme, d’un centre périscolaire et de simplifier l’organisation des familles, en regroupant l’ensemble des niveaux scolaires. Notre projet vise à doter l’école maternelle Brant de quatre classes supplémentaires, par une extension de 730 m2 des bâtiments existants. Cette extension prévoit également la création d’une salle de psychomotricité, d’une bibliothèque scolaire, de sanitaires, d’un dortoir et d’un bureau. Le regroupement des trois écoles sur le nouveau site de Brant sera effectif dès la rentrée de septembre 2017.

-          La création d’un multi-accueil au sein du pôle petite enfance (premier semestre 2017).

Le déménagement de l’école Hortensias (vers l’école Brant) permettra la création d’un pôle petite enfance, regroupant dans un même bâtiment, le Relais Assistantes Maternelles (déjà présent) et la halte-garderie, actuellement située dans la cité Florimont. La rénovation des locaux de l’école Hortensias et la création d’une extension de 50 m2 permettront d’obtenir l’agrément pour un multi-accueil.

-          La construction d’un site périscolaire permettant une restauration scolaire sur place pour les élèves du groupe Brant (2018)

-          La construction d’un centre socioculturel (2019)

-          La construction d’un gymnase (2019) permettant d’accueillir les activités scolaires, mais aussi associatives, en remplacement du gymnase Brant voué à la démolition en raison de son état

-          L’extension de la bibliothèque Bel’Flore (2019) dont les résultats en termes de fréquentation sont fort encourageants : en 2016, 707 usagers (674 en 2015) auront fréquenté la bibliothèque, dont 63 % de jeunes de moins de 14 ans, soit 445 jeunes, pour un volume de quelque 42 500 documents empruntés, tant en 2015 qu’en 2016, à la bibliothèque.

Par ailleurs, la bibliothèque Bel’Flore accueille mensuellement des élèves : 14 classes de 20 à 25 élèves sont accueillies une fois par mois de septembre à juin, soit en moyenne par année scolaire, un passage de 2835 élèves, et une moyenne mensuelle de 315 élèves.

Au total, ce seront de 7 à 8 millions d’euros qui seront investis pour les équipements publics du quartier, d’ici 2020. Par ailleurs, s’y ajoute le coût de la transformation de l’habitat, évalué à plus de 15 M€.

La volonté de renforcement des équipements publics dans les quartiers prioritaires ne s’arrête pas aux limites du quartier Bel’Air-Florimont. La Ville s’est également engagée dans un ambitieux programme de restructuration du pôle sportif Europe, situé dans le périmètre de l’ANRU mais aussi utilisé par la population du quartier Bel’Air-Florimont. Ce projet prévoit la construction d’une salle couverte d’athlétisme (2017), le réaménagement des vestiaires et du bassin du stade nautique et l’optimisation de l’accès aux trois équipements : piscine, stade et patinoire. Ainsi et tenant compte des équipements, une enveloppe de 12 à 15 M€ est en programmation pluriannuelle.

En octobre dernier, le Président de la République a annoncé l’amplification du Nouveau Programme de Rénovation Urbaine et le déploiement de crédits supplémentaires destinés aux équipements publics des quartiers prioritaires.

Notre objectif est de relever à nouveau ce défi et d’investir dans ces équipements. J’ai donc exprimé au Ministre de la Ville le souhait que la Ville puisse bénéficier d’une dotation supplémentaire pour le financement des équipements en question.

Ces équipements de proximité sont indissociables des opérations de démolition déjà intervenues (Cité Bel Air) ou à venir (Florimont, fin 2018). Je mesure parfaitement la portée affective et symbolique de ces démolitions, comme l’aspect humain lié au fait de voir remodeler un quartier dans lequel on a vécu, parfois toute sa vie.

Nous ne reconstruisons pas seulement la Ville, nous reconstruisons aussi dans le « confort pour l’humain ». Travaillons donc tous ensemble à la construction de ces liens sociaux si nécessaires à tous. Nous avons fait le pari que la rénovation urbaine apporte un « plus » à tous les Colmariens.

Notre pari est en voie d’être remporté grâce à la satisfaction d’un triple objectif :

·         Assurer une présence permanente de la Ville dans les quartiers concernés

·         Investir dans les équipements publics de proximité permettant de développer de nouveaux services, avec une totale transformation de l’ancien

·         Associer les habitants à la dynamique de reconstruction pour la transformation de leur quartier.

 

 

                                      Gilbert MEYER

Aucun commentaire:

Publier un commentaire