lundi 19 août 2019


 
Le Mot de la Semaine n° 462 - Animations Lumière

 

Colmar s’affirme comme l’une des destinations touristiques les plus prisées de l’Hexagone.

Cette attractivité, saluée récemment par l’hebdomadaire national « Le Point » (cf. Mot de la semaine du 28 juillet), représente une force économique très importante pour la ville, son agglomération et le Centre-Alsace avec un chiffre d’affaires annuel de près de 130 M€.

Il s’agit d’un capital que nous devons préserver. De nos jours cependant, il n’est plus possible de se contenter d’une situation que, par ailleurs, beaucoup nous envient. Dans un monde concurrentiel à tout-va, il nous faut sans cesse aller de l’avant, et innover.

Colmar avait été en 1997 l’une des premières villes de France à s’être lancée dans une opération « ville lumière » à travers la valorisation par la lumière de nos édifices les plus emblématiques.

Mais les technologies ont progressé. Il nous fallait moderniser cet atout lumière pour créer une nouvelle différence par rapport aux autres métropoles ! A l’image de l’univers commercial, il ne suffit plus d’avoir une excellente notoriété pour conserver ses « clients ».

Nous avons donc décidé de mettre en œuvre un plan d’animation lumière avec en triple objectif : présenter un nouveau cadre lumineux de la ville, relever davantage son identité singulière en travaillant sur un niveau d’excellence déjà reconnu, et réduire au maximum les dépenses de fonctionnement en limitant des frais de montage et de démontage, ou les coûts de location.

Ce plan lumière repose sur l’installation de matériels pérennes permettant de plonger la ville, au travers de l’éclairage de son patrimoine, dans différentes ambiances lumineuses.

Ont été retenus avec l’aval de l’Architecte des Bâtiments de France une vingtaine de sites (cliquer), tous quartiers confondus. Ces sites bénéficient d’animations lumière (projections d’images et de vidéos) portées par diverses technologies. Sur certains de ces sites, une action sur l’éclairage public a été réalisée : des lanternes ont été remplacées parallèlement pour diminuer le niveau d’éclairement lors du fonctionnement des animations, et améliorer ainsi le rendu.

Ambitieux, le plan d’action est à la hauteur de notre exceptionnel patrimoine. Les technologies contemporaines nous permettent de composer un véritable spectacle. Elles nous invitent dans une autre dimension, beaucoup plus loin que la traditionnelle perception d’un monument illuminé. Les enchaînements de lumière mettent parfaitement en évidence, également, la virtuosité des bâtisseurs de l’époque.

D’un montant estimé à près de 2 M€ sur 2 ans, ce projet est financé en partie, via le mécénat par des partenaires extérieurs, mais aussi par l’Etat (opération « Cœur de Ville »).

Lors de l’inauguration de l’opération « Ville lumière » en 1997, je tenais ce propos allégorique :

 « Il est minuit un étranger demande à un Colmarien le chemin pour rentrer à son hôtel. L’homme réfléchit un instant et répond : le plus court ou le plus beau ? Heureuse, la Ville capable d’inspirer à l’un de ses habitants une réponse de cet ordre ! ».

Ce propos reste à Colmar plus que jamais d’actualité !
 

Gilbert MEYER

Aucun commentaire:

Publier un commentaire