lundi 3 février 2020

Mot de la semaine n° 486 - Salon Emploi Formation


La 42ème édition du Salon Formation Emploi s’est déroulée le 24 janvier dernier. Le succès que cet évènement rencontre chaque année (quelque 20 000 visiteurs en 2 jours) témoigne des nombreuses questions que se posent les jeunes par rapport à leur avenir.

La formation professionnelle joue un rôle central pour la réponse aux grands défis de l’économie du 21ème siècle. Elle est l’arme la plus puissante pour favoriser le retour à l’emploi et permettre à chacune et à chacun d’améliorer ses compétences et de construire sa trajectoire professionnelle.

De grandes transformations bouleversent le monde du travail : l’allongement de la vie active et l’enchaînement de carrières professionnelles successives, l’alternance de périodes d’activité et de reconversion, la révolution du numérique … Le nerf de la guerre économique sera bel et bien la formation.

Le Salon Formation Emploi est organisé par l’Association Jeunes Emploi Formation présidée par Thierry PORTET.

C’est un évènement qui correspond à un réel besoin. Sa pérennité est un gage de son utilité dans le contexte économique que nous connaissons depuis près d’un demi-siècle.

Voilà ci-dessous les éléments essentiels du propos que j’ai tenu lors de son inauguration.

***

L’emploi constitue une priorité pour Colmar Agglomération qui place l’entreprise au cœur de son action en matière de développement économique et de formation.


En ce qui concerne le soutien aux entreprises


-        Colmar Agglomération intervient en direction des entreprises souhaitant s’implanter ou se développer sur le territoire. A ce titre, elle incite à lutter contre la vacance de locaux d’activité, à travers le développement des deux dispositifs d’aide à l’aménagement de locaux et à l’acquisition de locaux.

Depuis 2016, Colmar Agglomération a soutenu 36 entreprises et consacré 212 533 € (164 533 € d’aides à l’aménagement et 48 000 € à l’acquisition) pour contribuer au développement de ces entreprises et donc à la création d’emploi.

Ces dernières années, Colmar Agglomération est intervenue dans le cadre d’un partenariat avec la Région Grand Est, pour bonifier l’aide à l’investissement matériel dans les entreprises. Ainsi Colmar Agglomération a pu attribuer un montant total d’aides de 200 910 € au bénéfice de 17 entreprises. Ce dispositif ayant été suspendu depuis 2017 du fait des modalités de la Région, Colmar Agglomération vient de voter sa reprise lors du dernier conseil communautaire de décembre 2019.

-        Colmar Agglomération soutient depuis sa création en 2004, l’association Initiative Colmar Centre Alsace, Plate-Forme d’Initiative Locale (PFIL) qui a pour mission le renforcement des fonds propres des créateurs/repreneurs d’entreprises par l’octroi de prêts d’honneur.

-        Enfin, Colmar Agglomération a lancé en 2019 une opération de construction d’une pépinière d'entreprises au sein du quartier Europe à Colmar. La pépinière sera intégrée au « pôle entrepreneurial » qui offrira des solutions d’accueil et de développement aux jeunes entreprises du territoire.

Outre la fonction de pépinière d’entreprises, le bâtiment comportera un espace partagé pouvant servir de tiers-lieu pour des actifs du bassin d’emploi de Colmar. Le décompte de l’opération est estimé à 2 500 000 € HT avec un co-financement du Département du Haut-Rhin, de l’État (Dotation de Soutien à l’Investissement Local – Action Cœur de ville) et un partenariat avec la Région Grand Est dans le cadre du Pacte Offensive Croissance Emploi (POCE).

En ce qui concerne la formation initiale ou continue et la recherche d’emploi

-        Sur le plan de la formation, Colmar Agglomération, compétente en matière d’enseignement supérieur, s’attache à fournir les conditions d’un enseignement de qualité dans les établissements du territoire.

En 2019, son action a porté notamment sur le soutien à l’investissement de l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education (ESPE) pour la création d’un pôle de bilinguisme visant la reconstruction d’une partie du bâtiment à hauteur de 227 034 €.

De plus, Colmar Agglomération participera à l’opération de rénovation énergétique et de restructuration du bâtiment Génie Biologique, au Biopôle à hauteur de 625 000 €, dont 250 000 € seront versés à l’IUT de Colmar dès 2020.

-        Je note que le Campus des Métiers et des Qualifications (CMQ) Agroalimentaire Grand Est a été créé en 2017. Son objectif est de créer des passerelles entre les entreprises et les acteurs de la formation, dans des créneaux porteurs et de valoriser les métiers de l’agroalimentaire auprès des jeunes, et de personnes en reconversion professionnelle.

Porté par l’UHA et la Faculté de Marketing et d’Agrosciences (FMA), dans le cadre d’un partenariat entre la Région Grand Est et le Rectorat, le campus est soutenu par Colmar Agglomération qui participe à sa gouvernance.

-        Tout au long de l’année, Colmar Agglomération facilite les rencontres entre entreprises, organismes de formation et personnes en recherche d’emploi. Ainsi, j’ai organisé le 17ème petit-déjeuner des dirigeants d’entreprises le 18 octobre dernier au Centre de Formation des Apprentis de l’Industrie.

-        Colmar Agglomération a été retenue en 2019, dans le cadre du programme Cœur de Ville – appel à projet Cœur de territoires, afin d’accueillir le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), établissement national de formation professionnelle renommé, dès la rentrée 2020. Son installation à Colmar permettra d’élargir encore plus l’offre de formation du territoire.


En ce qui concerne l’insertion professionnelle

-        Dans le cadre de partenariats étroits, Colmar Agglomération soutient les associations locales et les actions qui œuvrent pour l’insertion professionnelle des jeunes les plus éloignés de l’emploi. A noter, entre autres, le soutien à la Mission Locale Colmar Centre Alsace (à hauteur de 184 830 €/an) ainsi que le soutien aux Structures d’Insertion par l’Activité Economique (environ 29 000 €/an).

-        La Ville de Colmar, son agglomération et Pôle Habitat Centre Alsace interviennent également sur l’insertion socio-professionnelle par le biais des clauses d’insertion. En effet, pour tous travaux inscrits dans le cadre des programmes de renouvellement urbain, un quota de 5 à 10% de la totalité des heures travaillées dans les marchés de travaux est consacré aux personnes en recherche d’emploi d’insertion.

En 2019, 3 375 heures ont été comptabilisées notamment sur des opérations de renouvellement urbain dans le quartier Bel’air/Florimont.

Autres éléments significatifs

-        Selon le baromètre publié dans le mensuel « Grand Est » de décembre dernier, Colmar apparaît en 1ère position des Villes du Grand Est pour l’augmentation en pourcentage (+ 8,3 %) du nombre d’emplois créés entre 2008 et 2018.

Son pourcentage d’augmentation est le plus élevé du Grand Est devant Strasbourg (+ 8,2 %), Metz (+ 6,5 %) et Mulhouse (+ 5,3 %).

-        La Ville de Colmar investit à un niveau largement supérieur à celui de la moyenne nationale (540 € habitant par an, par rapport à 300 €). Colmar a investi en 6 ans ce que les autres villes ont fait en 10 ans.

-        Il faut y ajouter les investissements en propre réalisés par Colmar Agglomération : quelque 20 M€ chaque année (26,3 M€ en 2020 !).        


Au-delà des investissements publics, il faut relever l’intérêt qu’il y a à investir dans l’immobilier à Colmar. Le quotidien de l’économie « Les Échos » a publié en effet, dans son édition des 24 et 25 janvier le palmarès des villes « où il fait bon investir ». Il en résulte que Colmar est classée parmi les villes où le couple rendement/risque locatif est le plus performant. Cette étude indique aussi qu’en matière de « taux de chômage », Colmar figure parmi les villes « les moins concernées ».






Gilbert MEYER
Maire de Colmar
Président de Colmar Agglomération

Aucun commentaire:

Publier un commentaire