lundi 10 février 2020

Mot de la semaine n° 487 du 10 février 2020 - L’observatoire de la Nature

L’observatoire de la Nature a fêté en ce début d’année le 10ème anniversaire de sa création.

Il a été le fruit d’une longue gestation entamée dès mars 2004, c’est-à-dire 5 mois à peine après la création de la Communauté d’Agglomération de Colmar. Le projet est né de l’expression d’une volonté locale forte visant à doter l’agglomération colmarienne d’un Centre d’Initiation à la Nature et à l’Environnement, dans le cadre de la politique régionale concertée d’éducation à l’Environnement.

La transition écologique, nous le savons, n’est envisageable que si nous avons la lucidité de changer nos mentalités et nos comportements. La finalité de l’éducation à l’environnement et au développement durable est bien de rendre possible et d’accompagner ce changement de modèle.

Cette forme d’éducation est par nature émancipatrice. Elle développe l’esprit critique, elle éduque au choix et à la responsabilité. Elle est ancrée dans l’environnement réel, et permet d’apprendre le sens des réalités, celui du bien commun.

L’ancienne maison forestière et auberge, elle-même rénovée, située au cœur de la forêt du Neuland, accueille donc depuis 10 ans une extension neuve constituée de locaux pédagogiques réalisés selon les principes essentiels du développement durable et dans les règles de la Haute Qualité Environnementale. A savoir la mise en œuvre d’un chauffage géothermique, d’une toiture végétalisée, d’une structure à ossature bois à forte isolation thermique.

Le site de la forêt du Neuland était parfaitement adapté à l’accueil de cette structure nouvelle d’éducation à l’environnement. Ses atouts étaient nombreux en effet :

-        une très bonne accessibilité, car la desserte peut être assurée par plusieurs modes de déplacements doux, aisément à pied et à vélo, et par le bus de la TRACE depuis septembre 2012.  Depuis cette date en effet, la ligne 23 – Sundhoffen – Colmar Théâtre – dispose d’un arrêt de bus, dénommé Observatoire de la Nature situé sur la route de Sundhoffen, non loin de l’entrée du Parcours Vita. Pour garantir une sécurité maximale aux utilisateurs, cet arrêt n’est implanté que du côté Forêt du Neuland. La ligne propose toute l’année, du lundi au vendredi, 8 départs de Colmar pour se rendre à l’arrêt « Observatoire de la Nature ». Pour le retour vers Colmar,
4 départs sont proposés. Le samedi toute l’année, les départs de Colmar sont de 5 et les retours vers Colmar sont de 4.
-        un environnement naturel de qualité ;
-        des équipements déjà aménagés sur place : un parcours d’initiation sylvicole (réalisé par l’O.N.F.), un parcours de santé, un réseau de sentiers ;
-        un remarquable point d’ancrage patrimonial dans le paysage forestier.

Le coût global de l’opération (travaux et frais connexes) s’est élevé à 1,5 M€ HT. Ce coût a été financé avec l’aide des partenaires institutionnels :

-         l’Union Européenne pour 222 500 € dans le cadre du projet transfrontalier élaboré avec la WaldHaus Freiburg. Une belle complémentarité en matière d’équipement dédié à la nature, des 2 côtés du Rhin !
-        la Région Alsace pour 160 000 €
-        le Département du Haut Rhin pour 120 000 €
-        Électricité de France Collectivités Locales pour 50 000 €, au titre de la performance énergétique atteinte au niveau des bâtiments.



Mais la communauté d’agglomération a pu aussi compter sur le partenariat de l’Éducation Nationale, de l’Association Régionale d’Initiation à l’Environnement et à la Nature en Alsace, l’ONF, le Parc Naturel régional des Ballons des Vosges, l’Agence de l'eau Rhin-Meuse, ou encore la Société d’Histoire Naturelle et d’Ethnographie de Colmar !

La création de l’Observatoire de la Nature ne se résume pas à une opération de construction. Elle s’inscrit dans une politique globale de demande et d’éducation relative à l’environnement.

Deux présidentes se sont succédé à la tête de l’association de l’observatoire depuis 2010,
M. Jean-Paul FUCHS de 2007 à mars 2018, puis M. Frédéric HILBERT dès avril 2018 à nos jours.

L’association compte 5 salariés : 3 animateurs chargés mission « éducation et l’environnement et demande », 1 secrétaire comptable et 1 apprenti.

Elle perçoit une subvention annuelle de 90 000 € de la part de Colmar Agglomération.

En 10 ans, grâce au soutien de Colmar Agglomération et de ses partenaires, l’Observatoire de la Nature a pu sensibiliser près de 92 000 participants !


Gilbert MEYER
Maire de Colmar
Président de Colmar Agglomération

Aucun commentaire:

Publier un commentaire